1/0

Psychopraticienne en relation d'aide

L’ACP se veut non directive et le thérapeute n’a pas d’objectif pour le client, ci ce n’est de lui permettre de s’accepter pleinement comme il est, ici et maintenant, et de trouver ses propres solutions face à ses difficultés.

Le coeur de cette approche est la relation, car c’est en créant une relation respectueuse, sincère et profonde que le thérapeute va permettre à son client de cheminer dans son processus thérapeutique.

Le lien crée permettra à la personne de gagner en assurance et de renouer avec son potentiel.

Il n’y a aucune contre-indication à ce style de thérapie, puisque le thérapeute respectera le rythme de son client et son cadre de référence.

Pionnière de la psychologique humaniste elle repose sur la tendance innée et universelle de l’être humain à se développer et à réaliser son potentiel. Elle a été élaborée par Carl Rogers (psychologue américain) à partir des années 1940. Elle est aujourd’hui enseignée et appliquée dans différents domaines tels que la thérapie, l’éducation ou encore la médiation.

 

Et le Lahochi ?

 

C’est une technique énergétique de guérison par apposition des mains. Elle permet de stimuler les capacités régénératrices du corps physique ainsi que de réparer et renforcer les corps énergétiques. En effet le Lahochi va activer les centres d’énergie du corps et la circulation dans les méridiens et l’énergie ira là où elle a besoin d’aller. Le Lahochi permet une relaxation profonde et aide à la libération émotionnelle.

L'ACP qu'est-ce que c'est?
ACP comme approche centrée sur la personne